25 février 2008

l'ETOILE DE LA SOLITUDE (chapitre2) La frénésie des sentiments, au delà de l'amour

Sa cause était dotée d'une objectivité inimaginable et inlassable mais un jour, Wendine s'est vu cette ambition lui échapper pour s'évanouir dans l'imprévisibilité de la réalité lorsque je refusais le bonheur préalable qu'elle voulait partager avec moi. L'éternité se mit littéralement à l’envelopper, des frissons indociles circulaient subrepticement dans sa morphologie et elle s’était intoxiquée par la ferveur du rêve. Ainsi une exaspération frustrante finissait inévitablement par détruire ses pitoyables illusions. Trop fragile pour... [Lire la suite]
Posté par David Virassamy à 22:23 - Commentaires [3] - Permalien [#]

16 décembre 2007

l'ETOILE DE LA SOLITUDE (chapitre2) La frénésie des sentiments, au delà de l'amour

Je me mêlais rarement aux autres car il me fallait être très discret surtout pour protéger ma vie sentimentale et puis j’étais souffrante d’une sorte d’inappétence insoluble. Je devenais inhabile tant avec mes mains qu’avec les mots. Je n’étais plus aussi inflexible que j’avais toujours été auparavant. En retour, je me voyais naître un comportement indolent au groupe vers qui je devais avoir une responsabilité cohérente et infaillible. Privée de toute ma capacité intellectuelle à cause d'une sous alimentation envenimé et du tourment... [Lire la suite]
Posté par David Virassamy à 23:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]
15 décembre 2007

l'ETOILE DE LA SOLITUDE (chapitre5) Le souffle d'une vie

J’aurai voulue qu'Éléonore puisse lire dans mes yeux, les sentiments symboliques qui ne s’étaient jamais éteint pour qu’elle n’ait jamais de doutes. Du haut du pont, je voyais un à un les trains passés en dessous. Un vacarme étourdissant s'engouffrait et retentissait dans le tunnel qui vibrait sous mes pieds. Je me rappelais une dernière fois sous les dernières lueurs du soleil, l’exquise de son visage m’apparaissant de façon explicite et dissipait de mon âme l’opacité fastidieux. Des paroles tendres, des désirs s’enflammant à... [Lire la suite]
Posté par David Virassamy à 22:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2007

l'ETOILE DE LA SOLITUDE (chapitre3) Ma seule aimée

Perdu dans mes pensées sur un rythme de perdition, j’étais seul avec moi-même les yeux dans le vague. Toujours ces éternels souvenirs qui venaient sans cesse me hanter et m’anéantir. Pourtant j’avais cru, c’était comme dans un rêve aux frontières de l’irréel. Sur les boursouflures infimes de la surface de la terre, je l’avais rencontré dans les plaines célestes, au pied des montagnes, mères des rêves. Elle dégageait un parfum qui ne cessait de m’envoûter et chacun de mes sens était troublé et émerveillé. Tandis que ses yeux... [Lire la suite]
Posté par David Virassamy à 17:03 - Commentaires [18] - Permalien [#]
13 décembre 2007

l'ETOILE DE LA SOLITUDE (chapitre6) Révélation

Jamais je n'aurai imaginée un jour rencontrée et être amoureuse d'une femme. Je m'étais promis d'offrir à mes parents des petits enfants auxquels ils auraient été satisfaits. Nous ne contrôlons pas notre avenir, c'est le destin qui le faisait à notre place. Ce même destin a voulu que je rencontre Elèna et c'est toujours lui qui, qu'après plusieurs années de vie commune, nous avait séparées. Je me rappelais de notre première rencontre, nos premiers baisers et la première fois qu'elle m'avait initié à l'amour. Ce jour là, je voulais... [Lire la suite]
Posté par David Virassamy à 23:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 décembre 2007

l'ETOILE DE LA SOLITUDE (chapitre2) La frénésie des sentiments, au delà de l'amour

Le temps passait et je continuais tranquillement vers ce que j'appelais ":ma liberté". Tout en poursuivant mon chemin qui devenait de plus en plus étroit, des souvenirs rejaillissaient de ma mémoire et ma pensée s'abandonnait dans une ineffable inquiétude. Ils étaient enfouis au plus profond de ma sagacité dans une douleur lointaine mais bien présente, embrumée de regret et de mélancolie. La nuit tombait, les dieux de ces montagnes freinaient leur ardeur avec sournoiserie. J'avais de plus en plus froid, j'’avais voulu que Wendine... [Lire la suite]
Posté par David Virassamy à 18:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 novembre 2007

l'ETOILE DE LA SOLITUDE (chapitre2) La frénésie des sentiments, au delà de l'amour

L'amour vogue dans le temps comme pour guérir un chagrin mais parfois cet amour étant cicatrisé, retombait dans le néant si la munificence était de nouveau lacéré par la désillusion tragique du destin. Me fallait-il briser l'harmonie d'un couple afin de satisfaire ma délivrance et mon salut dans une nouvelle histoire d’amour? Et ce rêve troublant, m’avait-il raisonné ou déraisonner? Le temps s’esquissait poussé par la pléthore des nuages et l’espérance s’éloignait avec l’âge mais moi je demeurais indéfiniment avec les mêmes pensées,... [Lire la suite]
Posté par David Virassamy à 15:21 - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 octobre 2007

l'ETOILE DE LA SOLITUDE (chapitre4) Rêves interdits

« Ô jeunesse faite de lumière et de pensives éternités, roc du songe au crépuscule d’où les montagnes sont issues de ce monde et signe hautain vers le ciel, nous avons respiré et nous nous sommes aimés. Les étoiles se sont éteintes avec le pâle rayon de lune, l’obscurité est vide et son espérance est brève. Coulent les pleurs amers, une âme brisée, désespéré qui s’élance comme une vague et puis s’en va. Entre les branches, l’aurore vient frapper mon visage et la tristesse me montre le sien pris dans un froid aride. Ô Roi du ciel... [Lire la suite]
Posté par David Virassamy à 11:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]
27 octobre 2007

l'ETOILE DE LA SOLITUDE (chapitre4) Rêves interdits

Je me tenais là, à l’ombre d’un imposant épicéa qui bougeait lentement, d’heure en heure suivant la course du soleil. Solitaire depuis toujours, je contemplais vénérablement le vol majestueux des oies sauvages continuant leurs longues migrations vers des terres inconnues. Je respirais fructueusement l’arôme des fleurs sauvages que les nymphes stationnaires agglutinaient soigneusement. Parfois une abeille caustique venait entraver leur escapade inassouvie. J’écoutais le chant que faisait l'oscillation des ailes des fées dissimulées... [Lire la suite]
Posté par David Virassamy à 10:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 octobre 2007

l'ETOILE DE LA SOLITUDE (chapitre3) Ma seule aimée

Lasse de cette situation qui n'avait aucun sens pour moi, je décidais de les quitter malgré leur effort de me retenir près d’elles. Après m'être séparée d'elles, il m'arrivait de ne plus savoir qui j'étais et où je me trouvais. Quand je marchais dans la rue, le temps semblait s'accélérer pour tout ce qui m'entourait et ralentir pour moi. Je n'arrivais plus à cacher mes pleurs, je fuyais pour me réfugier dans une partie de ma conscience ésotérique. Je menais ma propre vie et tout ça n'avait plus d'importance car je me sentais... [Lire la suite]
Posté par David Virassamy à 20:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]