28 octobre 2007

l'ETOILE DE LA SOLITUDE (chapitre4) Rêves interdits

« Ô jeunesse faite de lumière et de pensives éternités, roc du songe au crépuscule d’où les montagnes sont issues de ce monde et signe hautain vers le ciel, nous avons respiré et nous nous sommes aimés. Les étoiles se sont éteintes avec le pâle rayon de lune, l’obscurité est vide et son espérance est brève. Coulent les pleurs amers, une âme brisée, désespéré qui s’élance comme une vague et puis s’en va. Entre les branches, l’aurore vient frapper mon visage et la tristesse me montre le sien pris dans un froid aride. Ô Roi du ciel... [Lire la suite]
Posté par David Virassamy à 11:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 octobre 2007

l'ETOILE DE LA SOLITUDE (chapitre4) Rêves interdits

Je me tenais là, à l’ombre d’un imposant épicéa qui bougeait lentement, d’heure en heure suivant la course du soleil. Solitaire depuis toujours, je contemplais vénérablement le vol majestueux des oies sauvages continuant leurs longues migrations vers des terres inconnues. Je respirais fructueusement l’arôme des fleurs sauvages que les nymphes stationnaires agglutinaient soigneusement. Parfois une abeille caustique venait entraver leur escapade inassouvie. J’écoutais le chant que faisait l'oscillation des ailes des fées dissimulées... [Lire la suite]
Posté par David Virassamy à 10:50 - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 octobre 2007

l'ETOILE DE LA SOLITUDE (chapitre3) Ma seule aimée

Lasse de cette situation qui n'avait aucun sens pour moi, je décidais de les quitter malgré leur effort de me retenir près d’elles. Après m'être séparée d'elles, il m'arrivait de ne plus savoir qui j'étais et où je me trouvais. Quand je marchais dans la rue, le temps semblait s'accélérer pour tout ce qui m'entourait et ralentir pour moi. Je n'arrivais plus à cacher mes pleurs, je fuyais pour me réfugier dans une partie de ma conscience ésotérique. Je menais ma propre vie et tout ça n'avait plus d'importance car je me sentais... [Lire la suite]
Posté par David Virassamy à 20:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]
26 octobre 2007

l'ETOILE DE LA SOLITUDE (chapitre3) Ma seule aimée

Là bas, aux pieds des grands pics, s'éveillait peu à peu sous les premières caresses du soleil, le monde de l'infini tandis que plus loin, le fleuve disparaissait dans le plein de la forêt. La lune s'effaçait à regret devant l'aurore suivant la fuite du passé, du présent et de l'avenir. Ma conscience acquis un jour l'esprit du vivant mais le souffle glacial de l'hiver me projeta dans la vallée de l'angoisse et des larmes pour laisser défiler l'espérance. A l'aube de l'éternité où les montagnes n'étaient plus amovible, je n'espérais... [Lire la suite]
Posté par David Virassamy à 14:51 - Commentaires [13] - Permalien [#]
26 octobre 2007

l'ETOILE DE LA SOLITUDE (chapitre2) La frénésie des sentiments, au delà de l'amour

« Je viens à toi, amour de ma vie, toi qui a su, entre les sommets de la terre et des océans m’aimer seulement pour ce que j’étais. A tes côtés j’ai senti le soleil briller dans une continuité inflexible et c’était bien l’amour qui nous avait nourri dans une douce hilarité. Ton cœur est une fleur en perpétuel combat comme l’insecte convalescente qui marche pour trouver son chemin. Tes yeux sont maintenant fermés et ton cœur ouvert alors regarde moi avec toute l’ardeur bienveillante de ton cœur et tu me verras une nouvelle fois dans... [Lire la suite]
Posté par David Virassamy à 13:30 - Commentaires [19] - Permalien [#]
23 octobre 2007

l'ETOILE DE LA SOLITUDE (chapitre1) Un amour éternel

Par l'amour, le ciel avait embelli sa joie, elle était devenue l'amante que Dieu m'avait destinée pour toute une éternité et le spectre de la dévotion était lui aussi amoureux. La passion avait rebondit vers l'amour et ce sentiment indescriptible venait se réfugier vers une tendresse inébranlable. Elle s'était blottit dans mes bras tout contre moi en sombrant aussitôt dans un profond sommeil. La vertu mal employée devenait un vice mais quand l'amour offrait tant de bonheur et d'exaltation, n'était-ce pas là l'ombre incontournable... [Lire la suite]
Posté par David Virassamy à 23:25 - Commentaires [3] - Permalien [#]

23 octobre 2007

POUR TOI

Si Dieu existait, il aurait fait de toi, l'étincelle de la vie, la flamme de l'innocence et l'incarnation du désir au plus profond de mon coeur. Si l'harmonie existait, elle serait en toi et autour de toi. Où que tu sois,elle serait à tes côtés pour troubler le regard des âmes damnées, pour semer dans leur coeur la juste valeur de la vraie vie et enfin pour apporter à chacun sa propre beauté intérieure avec fierté. Si l'amour existait, on la verrait de très loin dans tes yeux issu d'un rêve étrange où la magie et la contemplation... [Lire la suite]
Posté par David Virassamy à 15:39 - Commentaires [17] - Permalien [#]
22 septembre 2007

LE CHASSEUR DE SANG - chapitre1

Tout avait commencer par les temps anciens,où les peuples de la terres s'affrontaient sans cesse dans l'espoir de convoiter un pouvoir qui n'était pour moi qu'illusion et éphémère. Mon histoire débutait par une noble malédiction;j'étais né de parent elfique et humaine. Rejeté par ces deux peuples,j'étais recueilli et élevé par d'étranges créatures vivant au plus profond de la forêt où nul n'osait s'aventurer à cause de leur apparence vil et repoussant. Cacher et oublier de tous,ils vivaient là dans une paix total à l'abri... [Lire la suite]
Posté par David Virassamy à 12:48 - Commentaires [7] - Permalien [#]
22 septembre 2007

LE CHASSEUR DE SANG - chapitre2

En traversant le silence sinistre au fil des frissons sur une route jonchée de têtes plantées sur des lances,hommes,femmes et enfants,tous étaient massacrés sans état d'âme. "O,créatures bienveillantes à la bonté clairvoyant, Enfants des fleurs frémissantes partis vers l'oubli, Je suis blessé,mortelle dans mes blessures, Un silence resplandissant de caresse millénaire, Songe sans parole dans une esquisse, Age venu de la douceur de l'ode, J'aimerai m'arrêter avec vous dans le jardin secret, Mon âme... [Lire la suite]
Posté par David Virassamy à 12:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 septembre 2007

LE CHASSEUR DE SANG - chapitre3

Cette terre était recouverte d'un drap ensanglanté par une guerre presque achevée,une terre ravagée par le poids de la cupidité. J'étais maintenant aux portes de la citadelle,je me trouvais face au roi qui était maintenant seul,son armée défait de mes coups de lames. Ce roi démuni à jamais de raisonnement était persuadé de son immortalité et se proclamait demi dieu et indestructible grâce à la pierre du dragon. Tois jours et trois nuits durant,notre combat eu lieu et l'arme à la main renforcer par l'essence vital qui... [Lire la suite]
Posté par David Virassamy à 16:39 - Commentaires [2] - Permalien [#]