17223636_1_Les années passèrent,

Le chaos règnait sur terre,la soif d'honneur et de gloire rongeaient les hommes tandis que le fracas des armes retentissait jusqu'aux entrailles de l'enfer.

Il était temps pour moi de voir ce que je refusais de voir et d'entendre ce que je ne voulais entendre.

L'apparence humaine n'est pas le véritable apparence mais l'esprit qui y habite.

La prophétie devait irrémédiablement s'accomplir et par le pouvoir de la lumière et des ténèbres,cet émmerveillement fatidique d'une épopée kaotique devait maintenent cesser.Je redevenais ainsi le chasseur sombre qui devait sceller son destin une bonne fois pour toute.

Doté d'une clairvoyance indomptable,une inlassable envie de pouvoir avait séduit ma pensée intérieure.Je ne me privais donc plus mes faveurs par les impertinences des êtres humains.

Je savais ce que présageait l'instant présent dans l'histoire du monde car ma cruauté et mes actes rétissante feraient de moi le dévoreur de la vie,le noyau purificateur des âmes damnées.12370222_p

Ainsi donc,par ma fureur et par mes déferlantes coups d'épées,une éternité de tourment et de confrontation se dissipaient.

Le chaos s'estompait tandis que les hommes pleuraient le regret d'un passé lointain sous le déchainement violent de ma colère.

La peine coule dans la vie comme dans un fleuve,mes mains étaient tâchées de sang et mes rêves ombragés inlassablement par une affliction d'une exaspération morbide me montrant un jour le reflet grisonnant de mon âme.

Mon corps était devenu une prison que même l'esprit ne pouvait m'en libérer.

Bien qu'à ma dureté indéniable qu'à l'angoisse que m'inspirait continuellement la nécessité dépouvue de mes actes,la confusion demeurait liées à moi à jamais.

The_Half_Dragon_by_WrenStormbringer_1_

Le temps était réduit à mon propre principe,à une inéfable substrat.Je pensais qu'il fallait mieux affronter son destin que de le lui échapper mais j'acquis depuis ,cette volonté grandissante de briser les chaines qui me retenaient prisonnier de ce lourd fardeau.

Je m'efforçais sans cesse à déchiffrer cette énigme qui m'avait jusqu'à lors privé de cette vocation immodérée et de cette connivence du bonheur,pourtant peu à peu l'illusion s'effaçait,mes craintes et mon désespoir devaient s'achever par une terrible malédiction.

14846864_p

L'âme du monde demeurait intact entre ciel et terre et il était temps pour moi de hurler,de fuir et de mourrir.

Un jour,un frimas à l'aspect confus flottait autour de moi.Je m'imaginais alors dans une nouvelle vie,loin de la guerre,de la douleur et de la solitude pour que le coeur d'un corps en lombeau s'arrêterait et que sa souffrance s'apaiserait.

Je me voyais fondre dans un univers de beauté,de couleur et de vie mais il est dit que celui qui mènerait sa vie sans honneur périrait sans honneur.Alors l'histoire devait s'achever au pieds de ces montagnes.

Les lugubres voiles de la nuit déscendaient tandis que les Dieux frénaient leurs ardeurs.12196301_p

Je traversais enfin les dissidents du néant pour achever ma courte vie dans un autre lieu,vers une autre lumière.

A travers l'obscurité hostile,une partie du ciel s'étoilait et s'offrait à moi.Et comme un papillon,je déployais mes ailes,prêt à s'envoler vers une seconde naissance.Me voici traversant les nuages accompagné d'un ange qui n'était autre que ma mère,une mère que je n'avais jamais connu,une mère qui m'avait tant manquée...