Couverture affiche

Extrait du chapitre 10

          Comme à son habitude, le vieux Heïmnäk supervisait le bon déroulement de la chasse. Il se dévoilait en fin connaisseur de la forêt et y vivait en symbiose avec elle. Quelques pisteurs avaient pris de l'avance afin de retrouver les traces d'un groupe de cerfs qui avait pénétré dans l'enclos du grand potager. Leur viande, très précieuse en temps de disette, allait être séchée et distribuée au peuple et leur peau ferait de bons tapis.          

         Plusieurs animaux sauvages avaient déjà été éliminés, les elfes avaient affuté leur talent de chasseur par des tirs coordonnés. Heïmnäk fit signe à la princesse de se tenir prête, car un groupe de cerfs se tenait en face d'elle.

          Eïleen empoigna son instrument de chasse et allait enfin pouvoir prouver son adresse. Elle évacua toute sa nervosité par un léger souffle. Avec une grande assurance, elle fixa sa proie malgré l'obscurité qui commençait à s'installer. Le cervidé pressentit un danger dans l'air frais, s'arrêta de ruminer et adopta une posture nerveuse. Il avait reniflé l'odeur de leur présence et commença à déguerpir. Plus expérimentés, les tireurs abaissèrent leurs flèches tandis que la chasseresse, encore novice, ne voulait pas le laisser filer et s'apprêtait à tirer. Le maître de chasse lui fit signe d'attendre car une cible en mouvement est plus dure à atteindre. Une seule flèche ne suffirait pas à le tuer du premier coup. Eïleen s'abstint de lui obéir et campa sur sa position.

          Sans trembler, la flèche quitta son arc comme un éclair sans lumière. Elle trancha l'air et atteignit sa cible. Un cri effroyable transperça le silence, la proie déambula dans l'herbe humide et disparut dans les bois sombres. Malgré l'adresse qu'elle avait acquise durant de longues saisons, Eïleen n'avait fait que blesser l'animal. Les autres tireurs n'eurent pas le temps de l'achever et le cerf allait endurer une souffrance insupportable. Consciente de son manque d'expérience, la jeune princesse décida de le pourchasser et de mettre un terme à sa vie. Alors elle quitta hâtivement le territoire de chasse en s'aventurant seule dans la lueur de la nuit malgré l'interdiction d'Heïmnäk.